Expatrié(e)...

mercredi 14 octobre 2015

Les avantages fiscaux en cas de retour en France ...


Rappel des avantages fiscaux des personnes nouvellement fiscalement domiciliées en France.

Au regard de l’ISF

Les personnes qui transfèrent leur domicile fiscal en France après avoir été fiscalement domiciliées à l’étranger pendant les cinq années civiles précédentes, ne sont temporairement imposables à l’ISF que sur leurs biens situés en France. Les biens situés à l’étranger étant temporairement exonérés d’ISF. Cette exonération temporaire est applicable jusqu’au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de leur installation en France (article 885 A du CGI).


Au regard de l’impôt sur le revenu

L’article 155 B du CGI prévoit un régime fiscal de faveur pour les salariés qui sont appelés de l’étranger à venir exercer un emploi dans une entreprise en France. Dans ce cas, ils bénéficient de mesures d’allègement sur leurs revenus d’activité en France et sur leurs revenus patrimoniaux de source étrangère jusqu’au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de la prise de fonction en France.

Au titre de leurs revenus d’activité, les salariés sont exonérés d’impôt sur les suppléments de rémunération directement liés à l’exercice de leur activité en France pour leur montant réel ou, sur option, et pour les seules personnes recrutées à l’étranger, pour un montant forfaitaire de 30% de la rémunération nette totale ; le montant de la rémunération imposable
doit rester comparable à celle servie au titre de fonctions analogues dans la même entreprise.


Ils sont également exonérés sur la fraction de rémunération correspondant à leur activité exercée à l’étranger dans l’intérêt direct et exclusif de l’employeur.

Au titre de leurs revenus patrimoniaux, l’exonération porte sur 50% du montant des revenus suivants : les revenus de capitaux mobiliers (notamment les dividendes), les plus-values de cessions de valeurs mobilières lorsque les titres sont tenus hors de France…


Une question fiscale sur votre projet d'expatriation ou retour ? notre réponse sous 48 h !

Nos réponses fiscales (déjà) en ligne ...

Expatriation, retour en France ...

Peut-on bénéficier de l'exonération de la 1ère d'un logement pour acquérir une résidence principale au Portugal ? cliquez ici >>

Je pars en expatriation comment sera taxé précisément mon contrat d'assurance vie en France ? cliquez ici >>

Comment suis-je taxé en tant que mandataire social d'une société basée en France si je suis à l'étranger ? cliquez ici >>

Vous souhaitez savoir si en tant que non résident, vous pouvez souscrire un Plan d’Epargne Logement en France ? cliquez ici >>

Comment suis-je taxé en cas départ de France si une partie de l'année, je suis résident fiscal français et l'autre partie de l'année résident fiscal d'un autre pays ? cliquez ici >>

Comment suis-je taxé en cas de retour en France si une partie de l'année, je suis résident fiscal français et l'autre partie de l'année résident fiscal d'un autre pays ? cliquez ici >>

Suis-je taxé en UK même en cas de « remittance basis » sur un rachat de mon contrat d'assurance vie français ? cliquez ici >>

Je suis parti à l’étranger et j’ai un contrat d’assurance vie en France. Comment cela va être taxé en France (rachat, décès) ? cliquez ici >>

Je vais partir à l’étranger ! Mes contrats d’assurance vie et ma SCP (société civile de portefeuille), sont-ils concernés par l’Exit tax ? cliquez ici >>

Peut on échapper à l'impôt sur la plus value immobilière en cas de cession en tant que non résident ? cliquez ici >>

Peut-on bénéficier de l'exonération de la 1ère d'un logement pour acquérir une résidence principale dans l'UE ? cliquez ici >>

Accédez à l'ensemble de nos réponse pour 5 € >>


D'où viennent nos derniers visiteurs ?