Expatrié(e)...

lundi 2 avril 2012

L'immobilier des expatriés : 5 situations peuvent se produire

L'immobilier et sa gestion est la préocupation première des expatriés. En effet, que vous souhaitez louer ou vendre, les impacts seront radicalement différents que lorsque vous étiez encore résident fiscal français.

Concernant par exemple, l'impôt sur la plus value immobilière pour les expatriés français, 5 situations peuvent en effet se produire :

1er cas : vous vendez votre résidence principale avant votre départ de France : dans ce cas c'est exonéré en tant que résidence principale ;

2ème cas : vous cédez votre ex résidence principale après votre départ et vous ne l'avez pas mise en location entre temps : dans ce cas et sous certaines conditions, c'est exonéré d'impôt sur la plus value ;

3ème cas : vous cédez votre ex résidence principale après votre départ de France et vous l'avez entre temps loué : taxation de 19% à 33,33% de la plus value (sous certaines conditions)

4ème cas : vous cédez après votre départ, votre ex résidence principale louée entre temps ou un autre bien immobilier (locatif, secondaire …) détenue depuis plus de 30 ans , vous serez exonéré d'impôt sur la plus value (sous certaines conditions) ;

5ème cas : vous cédez un bien immobilier après votre départ de France : taxation de 19% à 33,33% de la plus value (sous certaines conditions).



Quant à la location, ce n'est pas plus simple ! La fiscalité peut être de 20% à ....

Il existe cependant quelques stratégies d'optimisation fiscale. Par exemple, la location en meublée non professionnelle (LMNP) vous permettra sous certaines conditions de réduire la note par 2 !

Expatriation en vidéo

Loading...

D'où viennent nos derniers visiteurs ?