Expatrié(e)...

mardi 8 octobre 2013

Convention franco-belge : l'avenant du 7 juillet 2009 est publié

                                                                               
 Convention franco-belge : l'avenant du 7 juillet 2009 est publié              
                                                                               
                                                                               
 L'avenant du 7 juillet 2009 à la convention franco-belge du 10 mars 1964      
 introduisant dans la convention une clause d'échange de renseignements        
 conforme aux derniers standards OCDE vient d'être publié. Cet accord est entré
 en vigueur le 1er juillet 2013.  


En savoir plus sur l'expatriation en Belgique >>                                            
                                                                               
 Article 1er    

                                                               
 Le texte de l’article 20 de la Convention est ainsi rédigé :                  
 « Article 20                                                                  
 1. Les autorités compétentes des Etats contractants échangent les             
 renseignements vraisemblablement pertinents pour appliquer les dispositions de la présente Convention ou pour l’administration ou l’application de la législation interne relative aux      
 impôts de toute nature ou dénomination perçus par ou pour le compte des Etats 
 contractants et, s’agissant de la France, pour le compte de ses collectivités 
 locales, dans la mesure où l’imposition qu’elle prévoit n’est pas contraire à 
 la Convention. L’échange de renseignements n’est pas restreint par les        
 articles 1er et 2.                                                            
 2. Les renseignements reçus en vertu du paragraphe 1 par un Etat contractant  
 sont tenus secrets de la même manière que les renseignements obtenus en       
 application de la législation interne de cet Etat et ne sont communiqués      
 qu’aux personnes ou autorités (y compris les tribunaux et organes             
 administratifs) concernées par l’établissement ou le recouvrement des impôts  
 mentionnés au paragraphe 1, par les procédures ou poursuites concernant ces   
 impôts, par les décisions sur les recours relatifs à ces impôts, ou par le    
 contrôle de ce qui précède. Ces personnes ou autorités n’utilisent ces        
 renseignements qu’à ces fins. Elles peuvent révéler ces renseignements au     
 cours d’audiences publiques de tribunaux ou dans des jugements.               
 3. Les dispositions des paragraphes 1 et 2 ne peuvent en aucun cas être       
 interprétées comme imposant à un Etat contractant l’obligation :              
 a) de prendre des mesures administratives dérogeant à sa législation et à sa  
 pratique administrative ou à celles de l’autre Etat contractant ;             
 b) de fournir des renseignements qui ne pourraient être obtenus sur la base de
 sa législation ou dans le cadre de sa pratique administrative normale ou de   
 celles de l’autre Etat contractant ;                                          
 c) de fournir des renseignements qui révéleraient un secret commercial,       
 industriel, professionnel ou un                                               
 procédé commercial ou des renseignements dont la communication serait         
 contraire à l’ordre public.                                                   
 4. Si des renseignements sont demandés par un Etat contractant conformément à 
 contractant utilise les pouvoirs (...)

Expatriation en vidéo

Loading...

D'où viennent nos derniers visiteurs ?